Soutien de la FSESP pour le personnel de l’OEB

News
SUEPO

Un soutien sans failles de la FSESP a été exprimé au personnel de l’OEB, condamnant la violation de bon nombre de droits syndicaux au sein de l’institution.

La FSESP vous démontre son soutien en vous adressant ses salutations de solidarité à l’occasion de votre manifestation d’aujourd’hui à Munich pour souligner la violation flagrante des droits des salariés et des syndicats à l’Office européen des brevets. La FSESP a suivi de près l’évolution de la situation et a récemment écrit aux membres du Conseil d’administration de l’OEB pour les exhorter à se pencher sur la question, à mettre en œuvre des procédures appropriées et à mettre fin à cette intimidation des représentants syndicaux.

La FSESP a également abordé la question avec le Premier ministre des Pays-Bas, le ministère néerlandais de l’économie et les ambassadeurs des États membres de l’UE dans une lettre conjointe avec la Confédération néerlandaise des syndicats FNV datée du 4 novembre 2015.

Les questions abordées dans cette lettre ne sont toujours pas résolues : menaces continues à l’encontre des représentants syndicaux par le président de l’OEB, M. Battistelli, violation des droits des travailleurs, ignorance d’une Décision d’un tribunal néerlandais. Le soutien apporté par la FSESP au personnel de l’OEB est précieux.

Le licenciement d’un représentant de SUEPO à La Haye le mois dernier est une preuve supplémentaire pour nous que la direction est déterminée à détruire le syndicat. Ce type de comportement est inacceptable pour toute administration sur le territoire d’un État membre de l’Union européenne.

Découvrez la suite de la lettre ici.

Peut-être aussi intéressant

Bonne fête du travail 2024
USF

Nous souhaitons que tous les travailleurs aient le droit de participer aux processus de prise de décision afin de garantir leur droit

Lire plus
EPSU Manifesto for EU Elections 2024
USF

Au cœur de notre mission se trouvent le bien-être et les droits des travailleurs des services publics à travers l’Europe, soit 8 millions de personnes dont les voix méritent d’être entendues.

Lire plus