L’UE doit considérer le stress du confinement

Conditions de travail, Dossier Spécial
USF

Les syndicats organisent une campagne en faveur d’une législation européenne pour faire face au stress lié au travailalors que nous traversons une crise de santé mentale encore aggravée par le confinement.

Le stress lié au travail était déjà devenu épidémique avant le confinement et était responsable pour plus de la moitié de tous les jours de travail perdus au sein de l’UE. De nouvelles données Eurostat montrent qu’un travailleur sur trois est toujours ou souvent sous la pression du temps qui constitue une cause majeure de stress.

Par ailleurs, Un rapport des Nations unies indique que les niveaux de stress ont « considérablement augmenté » en Europe depuis le confinement. Les personnes travaillant de chez elles sont ainsi deux fois plus susceptibles de travailler plus de 48 heures par semaine et de souffrir de fréquentes interruptions du sommeil.

A l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale décrétée par l’ONU, les syndicats lancent la campagne EndStress.EU pour appuyer leur demande de directive européenne pour s’attaquer à ce problème croissant.

Pourquoi il est temps de s’attaquer au stress lié au travail en Europe :

  • 51% des travailleurs européens disent que le stress au travail est fréquent ;
  • Le coût des dépressions dues au travail est estimé à 617 milliards d’euros par an ;
  • Un quart des travailleurs se disent émotionnellement épuisés par le travail durant le confinement.

Une directive est d’autant plus nécessaire que les propres recherches de l’UE révèlent que 89% des employeursdéclarent que la principale raison pour laquelle ils gèrent les questions de santé et de sécurité au travail est motivée par une obligation légale. Malheureusement, seuls quelques États membres disposent d’une législation relative au stress lié au travail et à peine un tiers des entreprises ont un plan d’action visant à prévenir le stress lié au travail.

La campagne est emmenée par la Confédération européenne des syndicats (CES) et Eurocadres, un syndicat représentant les professionnels et cadres, et est soutenue par Santé mentale Europe ainsi que par plus de 20 syndicats nationaux. Des eurodéputés des groupes S&D et Verts/ALE du Parlement européen participent également au lancement de la campagne.

Martin Jefflen, Président d’Eurocadres a déclaré :

« 4 managers sur 5 s’inquiètent du stress au travail. Ces managers, nos membres, ont besoin de meilleurs outils et une bonne législation peut contribuer à créer des organisations de travail qui veillent à la santé mentale au travail au sein de l’UE. »

« Nous avons besoin d’une directive distincte pour faire face à l’épidémie de stress au travail telle que celles dédiées à de nombreux risques physiques. Les législations en matière de santé et de sécurité peuvent être incroyablement efficaces mais le cadre juridique européen actuel en matière de risques psychosociaux qui date de 1989 n’est tout simplement pas suffisant. »

« Le Covid-19 est toujours parmi nous et, alors que les entreprises essaient de relancer leurs activités, une directive sur les risques psychosociaux, la violence, le harcèlement et l’organisation du travail nous aurait vraiment aidés. Faisons en sorte que la santé mentale ne soit pas la prochaine crise sanitaire au travail. »

Et Per Hilmersson, Secrétaire général adjoint de la CES d’ajouter :

« Le stress lié au travail avait déjà atteint des niveaux épidémiques avant le confinement mais travailler de chez soi a généré de nouvelles tensions qui ont eu un impact négatif sur la santé mentale des personnes. »

‘Il est plus que jamais urgent de s’attaquer à la crise de stress lié au travail qui frappe l’Europe parce que des études de l’UE montrent que les employeurs n’agissent que sous la pression de la législation. »

« Il est temps que la Commission européenne démontre qu’elle attache autant d’importance à la santé mentale qu’à la santé physique en présentant une directive destinée à répondre à l’épidémie de stress lié au travail. »

Notes :

Les sources de toutes les statistiques sans lien individuel se trouvent sur EndStress.EU.

Inscrivez-vous ici pour l’événement de lancement de la campagne EndStress.EU qui aura lieu le 15 octobre.

Peut-être aussi intéressant

Prenez grand soin de vos oreilles !
USB - Commission

L’Union Syndicale vient d’accompagner une demande de reconnaissance de maladie professionnelle pour un collègue souffrant d’acouphènes et d’hyperacousie

Lire plus
Fonds de prévoyance: faites attention!
USB

Nous sommes extrêmement préoccupés par la situation actuelle alarmante et scandaleuse concernant les pertes sur vos cotisations à la Caisse de Prévoyance (« Provident Fund »)

Lire plus
Faire face aux incertitudes
USB - Agences

Le projet de réduction progressive des postes d’AC (agent contractuel) au sein de l’Agence de l’Union européenne pour l’asile (AUEA) au cours des prochaines années a suscité l’inquiétude du personnel et des syndicats.

Lire plus