L’Union Européenne n’est pas à vendre !

News
USF

Le personnel des Institutions européennes est profondément choqué par le scandale de corruption (Qatargate) impliquant le Parlement européen, dont les contours sont encore loin d’être définis. Tout d’abord, nous félicitons la justice et la police belges pour leur efficacité dans la découverte de cette situation honteuse et la poursuite des responsables. Nous appelons les autorités de l’UE et des États membres à poursuivre sans relâche leurs investigations afin d’établir toute la vérité, y compris les vérités qui pourraient s’avérer gênantes.

L’Union européenne a laissé aux lobbyistes des grands intérêts privés et publics (y compris de pays tiers) une marge intolérable d’intervention dans la définition et l’exécution de ses politiques. Il est maintenant essentiel de poursuivre le travail de nettoyage et d’identifier et punir les responsables dans tous les domaines concernés. Rappelons le problème des « portes tournantes » qui ternit l’image des institutions, notamment de la Commission.

Le scandale qui vient d’être révélé jette une ombre sur l’Union européenne et sa gestion et impacte la confiance de tous les citoyens européens envers ceux qui sont censés les représenter et incarner les valeurs de la démocratie sur notre continent.

La quantité et la qualité des efforts ininterrompus du personnel pour promouvoir le projet européen depuis des longues années s’en trouvent ternies.

Nous ne baisserons pas les bras face aux agissements inacceptables de quelques-uns qui portent atteinte au projet européen et jettent du discrédit sur la fonction publique européenne qui le porte à bout de bras. Ces événements ne décourageront pas le personnel de la Commission et des autres Institutions qui continuera à travailler sans relâche dans l’intérêt général non seulement des citoyens de l’Union européenne mais de la multitude de ceux qui dans le monde aspirent à une démocratie basée sur l’État de droit et le respect des droits humains.

Il est urgent de nettoyer les institutions européennes pour restaurer leur transparence et la confiance des citoyens. L’Europe doit prouver qu’elle est capable de s’assainir et de travailler dans l’intérêt général.

À tous ceux qui croient pouvoir détruire la réputation de ceux qui dédient leur vie aux Institutions européennes ou qui visent à détruire la fonction publique européenne, qui est par définition démocratique et indépendante des intérêts nationaux et des multinationales.

Nous disons : Non, l’Union européenne n’est pas à vendre ! Nous ne sommes pas à vendre et nous continuerons à lutter pour l’idéal européen et ses valeurs.

Peut-être aussi intéressant

Actualisation annuelle 2023 : +2,7 %
USB - Consilium

L’actualisation des rémunérations et pensions, sur la base de la Méthode mise au point par l’Union Syndicale il y a maintenant 50 ans, vise à nous garantir le parallélisme avec les rémunérations des fonctionnaires des États membres

Lire plus
US Flash Octobre 2023
USB - Consilium

Certification; Règles du RCAM et utilité de donner procuration; L’affaire Picard – Quelle signification pour le personneldu SGC?

Lire plus