L’égalité est l’affaire de tous !

News
USF

Le mois de Mars étant le mois de sensibilisation à l’égalité pour tous, l’Union syndicale vous rappelle que certains droits sont encore refusés aux femmes. Le congé maternité et le droit aux pauses d’allaitement sont dans la plupart des institutions déjà acquis, mais qu’en est-il d’autres droits pour lesquels tout reste à faire ?

Les inégalités touchent les femmes bien plus que les hommes : l’équilibre salarial leur fait défaut, elles n’ont pas toujours accès au télétravail qui leur permettrait de concilier vie privée et vie professionnelle. Elles se heurtent au plafond de verre pour les postes à hautes responsabilités. Il est dommageable pour l’ensemble de la société que de tels clivages existent encore.

L’Union Syndicale, depuis sa création, met en avant les droits des femmes (et pas seulement au mois de mars ! Nos collègues sont sur tous les fronts, et cela tous les jours de l’année) mais aussi l’absence des hommes dans le débat sur leurs droits. Il est nécessaire de les inclure afin de construire une société égalitaire où chaque personne bénéficierait des mêmes droits.

En 2004, grâce à l’Union Syndicale, le Statut de la fonction publique européenne a inclus un congé parental assorti d’une allocation pour les deux parents, un congé familial, mais aussi des congés plus spécifiques, notamment pour permettre aux parents de s’occuper de leur enfant malade ou d’un membre de leur famille qui en nécessite le besoin.

D’autres dispositions doivent encore être prises afin d’offrir un environnement de travail sain et non hostile à chacun, telles que la lutte contre le harcèlement (nos représentants luttent activement pour qu’une définition claire y soit apportée) que cela soit au travail, dans l’espace public ou dans la sphère digitale.
Nous rappelons ici les différents droits en vigueur dans vos institutions mais également ceux de votre compagnon, afin qu’homme et femme gravissent ensemble, sur un pied d’égalité, les échelons des droits humains (et pour que chaque parent puisse participer à l’éducation de son enfant et l’accompagner dans ses premiers moments sans devoir faire de compromis avec son conjoint) :

• Droit au congé maternité
• Droit aux pauses d’allaitement
• Droit au congé parental
• Droit au temps partiel si vous avez un enfant à votre charge (jusqu’au 12 ans de l’enfant)
• Droit à un congé spécial si votre enfant ou une personne à charge est malade.
• Nouvelle directive pour la mise en œuvre de la formule de travail à temps partiel de 95% sans réduction de salaire conformément à la décision.

Si vous voulez suivre nos actions ou même apporter votre soutien à l’Union Syndicale, n’hésitez pas à contacter votre représentant de section.

Pour plus d’amples informations :
Nouvelles lignes directrices pour la mise en œuvre de la formule de travail à temps partiel de 95% sans réduction de salaire (circonstances familiales exceptionnelles)

Peut-être aussi intéressant

Actualisation annuelle 2023 : +2,7 %
USB - Consilium

L’actualisation des rémunérations et pensions, sur la base de la Méthode mise au point par l’Union Syndicale il y a maintenant 50 ans, vise à nous garantir le parallélisme avec les rémunérations des fonctionnaires des États membres

Lire plus
US Flash Octobre 2023
USB - Consilium

Certification; Règles du RCAM et utilité de donner procuration; L’affaire Picard – Quelle signification pour le personneldu SGC?

Lire plus