Avancées pour les agences exécutives

News
USB

Le 23 janvier dernier, les directeurs des six agences exécutives (CHAFEA, EACEA, EASME, ERCEA, INEA, REA) et les syndicats représentatifs à la Commission européenne ont signé un protocole d’accord sur les modalités de leur interaction mutuelle. Ce protocole a été élaboré en étroite collaboration avec les comités locaux du personnel des agences.

Par ce protocole, les directeurs reconnaissent que les syndicats sont des partenaires de discussion et qu’il existe un intérêt commun entre les agences et les syndicats au profit du personnel. Le Mémorandum renforce le dialogue social dans les agences exécutives et le lie au dialogue social au niveau de la Commission où les règles générales sont établies. Si les agences exécutives ne souhaitent pas adopter les règles de la Commission par analogie, les directeurs en informeront les syndicats. Par le présent mémorandum, les directeurs reconnaissent également que les membres de leur personnel participent à des activités syndicales.

Le Mémorandum envisage la préparation d’un accord-cadre dans les deux prochaines années.

C’est un important pas en avant compte tenu de la situation actuelle. Pouvez-vous imaginer que, jusqu’il y a quelques années, les directeurs des agences exécutives n’étaient même pas disposés à rencontrer les six comités du personnel dans le cadre d’une réunion commune ? Désormais, une réunion se tiendra deux fois par an en même temps – les directeurs, les membres du comité du personnel et les représentants syndicaux – pour le bénéfice de tous les collègues des agences.

Peut-être aussi intéressant

US Flash Juin 2024
USB - Consilium

Si vous pensez que notre travail est utile, n’hésitez pas à nous rejoindre et même à vous engager activement à nos côtés. Nous sommes plus forts ensemble.

Lire plus
Bonne fête du travail 2024
USF

Nous souhaitons que tous les travailleurs aient le droit de participer aux processus de prise de décision afin de garantir leur droit

Lire plus
EPSU Manifesto for EU Elections 2024
USF

Au cœur de notre mission se trouvent le bien-être et les droits des travailleurs des services publics à travers l’Europe, soit 8 millions de personnes dont les voix méritent d’être entendues.

Lire plus