Précédent

La Coopération au Développement

Précédent
Suivante

La Coopération au Développement

Suivante
Agora #92

Au cours des dernières décennies, la coopération au développement a évolué pour s’adapter aux nouveaux défis mondiaux

La Coopération au Développement : Évolution, Nouveaux Acteurs et Démocratie

La coopération internationale pour le développement a connu une évolution significative au cours des 30 dernières années, marquées par des changements géopolitiques majeurs et l’émergence de nouveaux acteurs. Face à ces défis géopolitiques et économiques, l’Europe est demeurée résolue à promouvoir la démocratie dans sa coopération internationale, cherchant ainsi à concilier les impératifs politiques et économiques pour contribuer à la stabilité et au développement des pays partenaires.

Au cours des dernières décennies, la coopération au développement a évolué pour s’adapter aux nouveaux défis mondiaux. Elle est passée d’une approche axée sur l’aide plus traditionnelle à une approche plus holistique de développement, alignée sur les Objectifs de Développement Durable.

L’émergence de nouveaux acteurs tels que la Chine, l’Inde, la Russie et d’autres pays en développement, ainsi que les acteurs du secteur privé, a profondément modifié le paysage de la coopération au développement. Ces nouveaux acteurs proposent souvent des modèles alternatifs de coopération, remettant en question la prédominance des approches traditionnelles occidentales.

Bien que la société civile reste un acteur clé de la coopération au développement, le secteur privé joue un rôle croissant dans le financement et la mise en œuvre de projets de développement. Il apporte des capitaux, des technologies et des compétences spécifiques. Cependant, cela peut soulever des questions sur la responsabilité sociale des entreprises et la primauté du profit par rapport à l’impact social et environnemental.

Les valeurs européennes telles que la démocratie, les droits de l’homme, la bonne gouvernance et la durabilité environnementale ont historiquement été au cœur de la coopération au développement de l’Union européenne. Cependant, leur pertinence et leur efficacité pourraient  être remises en question à la lumière des changements géopolitiques et des nouveaux défis mondiaux.  Cette nouvelle concurrence pourrait mettre en tension les valeurs démocratiques défendues par l’Europe dans sa coopération avec les pays partenaires.

Pourtant dans ce nouveau contexte où la coopération au développement est devenue un terrain de compétition entre les acteurs mondiaux pour influencer les politiques et les ressources des pays en développement nécessaires à la réussite de la double transition  -numérique et verte-, l’Europe continue de maintenir son engagement à promouvoir les valeurs démocratiques tout en s’adaptant aux nouvelles réalités.

L’UE cherche à concilier ses objectifs économiques avec ses valeurs fondamentales, en veillant à ce que ses investissements contribuent au renforcement des institutions démocratiques et à la promotion de la gouvernance inclusive et participative dans les pays partenaires.

Ce changement de paradigme n’en n’est encore qu’à ses débuts et exigera à l’avenir de poursuivre l’adaptation de la coopération au développement, dont le nom pourrait être modifié pour refléter au mieux cette nouvelle réalité mondiale. En tout cas, l’Europe devra trouver un équilibre entre la défense de ses valeurs fondamentales et les impératifs géopolitiques et économiques.

Antonio Crespo Moreno

A PROPOS DE L’AUTEUR
Membre de l’U.S.B. (section Commission)
Fonctionnaire à la Commission Européenne depuis 1990