Externalisation de la garderie Wilson

News, Tracts
USB

Note à l’attention de Monsieur Johannes Hahn, Commissaire en charge du Budget et des Ressources humaines

Tous les syndicats du personnel de la Commission européenne, regroupés en Front Commun, ont pris connaissance de l’externalisation de la garderie Wilson dans des circonstances inadmissibles et irrespectueuses non seulement pour le personnel, mais aussi pour les parents.

Force est de constater que, quel que soit le dossier, l’OIB continue à faire preuve du plus grand mépris pour tout dialogue avec le personnel et ses représentants.

Le Front Commun s’oppose fermement à cette EXTERNALISATION ainsi qu’envers cette méthode de pouvoir décisionnaire unilatéral utilisée au mépris de tout DIALOGUE SOCIAL avec le personnel et ses représentants.

L’expertise et la professionnalisation de nos collègues sont un atout pour le bon fonctionnement et la pérennité de nos services. Ils ne peuvent être remplacés par du personnel non formé à notre environnement spécifique.

Depuis 2004, suite à l’élargissement de l’UE, nous n’avons eu cesse d’interpeller l’administration pour remédier à la demande des parents et futurs parents de pouvoir confier leurs enfants à un service éducatif de qualité nécessitant des collègues qualifiés et expérimentés ainsi que les infrastructures nécessaires.

Cette décision va générer des conséquences néfastes :

1. Concernant nos collègues :
– Hausse des facteurs de risques psychosociaux -déjà présents avec un personnel au
bout du rouleau- suite à l’imposition d’une décision sans consulter les premiers
intéressés, les mettant dans une insécurité totale, engendrant ainsi une charge mentale,
une perte de repères et un stress inutile;
– Une profonde démotivation des équipes;
– Des emplois précarisés;
–  Perte du sens du métier lié à l’affectation dans les Écoles européennes.

2. Concernant les parents et les enfants :
– Certains éducateurs ne connaissaient pas le nom de l’enfant pris en charge;
– Absence de communication entre la société et les parents;
– Problème pour le suivi du projet pédagogique;
– Structures non adaptées pour les garderies.

3. Concernant le projet d’externalisation :
– Le savoir et savoir-faire sera déplacé ailleurs sans disposer des mêmes moyens et sans
aucune garantie de pérennisation des métiers et des services de l’Institution;
– La direction présente sur place ne disposera d’aucune marge de manœuvre;
– Les horaires d’ouverture seront limités;
– La précarisation du personnel et perte de la fonction.

Lire la note dans sa totalité

Peut-être aussi intéressant

Bonne fête du travail 2024
USF

Nous souhaitons que tous les travailleurs aient le droit de participer aux processus de prise de décision afin de garantir leur droit

Lire plus
EPSU Manifesto for EU Elections 2024
USF

Au cœur de notre mission se trouvent le bien-être et les droits des travailleurs des services publics à travers l’Europe, soit 8 millions de personnes dont les voix méritent d’être entendues.

Lire plus