Paroles encourageantes de la Commission Européenne

/Paroles encourageantes de la Commission Européenne

Paroles encourageantes de la Commission Européenne

Dans son document de réflexion sur l’avenir des finances de l’UE on peut lire:

Enfin, la bonne mise en oeuvre des politiques de l’UE suppose une fonction publique européenne solide et performante. Depuis 2013, les institutions de l’UE tiennent leur engagement de réduction de leurs effectifs, et cela en dépit de l’ajout de nouvelles responsabilités, par exemple dans la gestion de la crise des réfugiés ou des menaces en matière de sécurité, ou dans les délégations de l’UE à l’étranger. Le futur budget de l’UE devrait donc comporter les dispositions nécessaires à l’existence d’une fonction publique européenne forte, qui attire des jeunes de talent venus de toute l’Union et soit capable d’obtenir des avancées sur les priorités retenues à l’issue de cette réflexion. Les décisions relatives aux politiques et instruments à venir devraient prendre en compte l’impact sur les ressources humaines.
Une nouvelle réduction des effectifs pourrait mettre en péril le bon fonctionnement des institutions de l’UE. Les réformes précédentes ont réduit les salaires, allongé le temps de travail et reculé l’âge de la retraite. De toute évidence, intégrer les institutions de l’UE présente de moins en moins d’intérêt aux yeux des jeunes ressortissants d’États membres au revenu par habitant relativement élevé. Les conditions de travail ne sont peut-être qu’un facteur parmi d’autres dans de telles décisions, mais la tendance est claire.

Les intentions sont bonnes. Reste à espérer que les États membres accepteront cette argumentation.
C’est en tout cas un début plus prometteur que lorsque M. Lewandowski, commissaire au budget, annonçait un MFF en forte hausse mais précisait (pour compenser) qu’il s’accompagnerait de coupes sombres dans les privilèges des fonctionnaires européens.

2017-06-29T09:36:49+00:0029 juin 2017|